Présentation d’article
La structure du contenu pour les algorithmes de Google

La structure du contenu pour les algorithmes de Google

Pour être efficace en SEO, un contenu doit d’abord être bien compris par les algorithmes de Google. Ecrire pour le SEO en 2020, c’est donc intégrer les exigences et contraintes d’algorithmes.

Balises hn

Le balisage d’un texte est primordial en SEO. Google va copier le code html lors de l’indexation de la page. Les balises hn (h1, h2, h3 …) sont facile à identifier par Google dans le code. Ce sont des phrases de titre donc des phrases courtes. Elles sont donc plus simples à comprendre que les phrases qui composent un paragraphe. La mise à jour d’algorithme BERT nous apprend que pour une phrase de moins de 10 mots, Google peut avoir du mal à comprendre les nuances. Il est donc raisonnable de penser que les phrases plus longues (15 à 25 mots) peuvent être partiellement mal interprétées. La balise h1 a toujours eu la réputation d’être importante en SEO. Les balises qui structurent le contenu (h2,h3 …) sont également un levier SEO important. Sans lire ou comprendre le texte, Google est capable de juger de la qualité de la page et de l’exhaustivité de votre contenu pour une thématique.

L’organisation du contenu en parties claire aide également l’internaute. Il va lui permettre d’accéder rapidement aux paragraphes qui l’intéressent. Les balises hn servent donc également les habitudes de scrolling et snacking. Optimisez donc vos balises autour des différentes intentions de recherche pour cette thématique.

Mise en forme du contenu pour le SEO

Comme nous le disions, il est facile pour Google de trouver un contenu entre deux balises html. Les listes à puces <ul></ul> ou les listes ordonnées <ol></ol> sont intéressantes en SEO. En effet :

  • Les phrases sont courtes et faciles à identifier et interpréter par les algorithmes.
  • L’UX facilite la lecture rapide sur mobile et le snacking.
  • Les listes permettent de mieux faire ressortir visuellement l’information que dans un paragraphe.

Utilisez ces éléments de mise en forme qui simplifient la lecture et la compréhension.

Données structurées

Google propose un format de données qui l’aide à mieux comprendre certains contenus. Les données structurées aident les algorithmes à identifier certains types de contenus.

L’enjeu de Google est d’apporter la réponse la plus qualitative à l’internaute. Les mises à jour d’algorithme des dernières années sont orientées vers l’évaluation de la qualité des contenus. Google cherche à comprendre si un contenu est pertinent pour une intention utilisateur donnée. Cette analyse est très complexe et notamment en langue française. Les données structurées sont un outil pour les SEO.

Les données sont nombreuses et utiles. N’hésitez pas à aller les découvrir sur Schema.org et à implémenter celle qui sont pertinentes pour vous.

Présentation d’article
Comment la mobilité impacte la rédaction SEO ?

Comment la mobilité impacte la rédaction SEO ?

La navigation sur téléphone mobile a connu une croissance exponentielle. Pour de nombreux sites, la part de trafic mobile est supérieure à celle desktop. Google a anticipé cette tendance et a intégré le mobile dans ces algorithmes depuis longtemps. Mais le passage d’une navigation desktop à une navigation mobile impacte également nos modes de consommation.

Scrolling

La rédaction SEO devra intégrer ce nouveau mode de lecture avec des titres clairs et simples. L’internaute doit comprendre très rapidement la structure et l’organisation de la page.

Depuis nos téléphones mobiles, un simple geste du doigt permet de parcourir la page rapidement. Le scroll s’est démocratiser avec le portable. Ce mode de lecture existait beaucoup moins depuis un pc. L’internaute commence à lire les premières lignes du contenu puis va survoler le reste de la page. Ce n’est donc pas une lecture intégrale mais un balayage des informations recherchées dans le texte. Le lecteur pourra ainsi descendre en bas de l’article puis remonter et reprendre sa lecture à un autre niveau.

Snacking

Mettez les messages importants en gras dans un paragraphe. Pas pour l’algorithme car cela n’a aucun impact, mais pour l’internaute. Cela fait partie de la démarche SXO qui vise à aider l’internaute à trouver l’information.

Le snacking est une habitude qui vient compléter la lecture via le scroll. Cette pratique s’illustre par le fait d’aller rechercher des mots importants dans un paragraphe. Au lieu de lire les phrases les unes à la suite des autres, l’internaute balaye le contenu du regard. Si un mot correspondant à l’intention utilisateur arrête le lecteur, il commencera réellement la lecture. Sinon, il ne fait que survoler le texte à la recherche de l’information pertinente.

Taille d’écran

Faites des paragraphes de 70 à 100 mots pour présenter vos idées sans faire peur à l’internaute. Le lecteur sera rebuté par un paragraphe long qui ne lui donnera pas envie de lire. Organisez vos parties en plusieurs paragraphes séparés par un saut de ligne. Un contenu aéré et structuré en paragraphes pas trop longs sera beaucoup plus lu. Google privilégie les contenus longs. Mais cela ne veut pas dire que ces contenus ne doivent pas être mis en forme pour en faciliter la lecture.

La taille de phrase idéale est de 15 mots. Les phrases longues sont plus difficiles à comprendre pour les algorithmes de Google. Elles sont moins agréables à lire pour l’internaute. Elles ont donc moins d’intérêt en SEO. N’hésitez pas à découper vos phrases trop longues et à en épurer le style.

Présentation d’article
La pyramide inversée : méthode d’écriture SEO

La pyramide inversée : méthode d’écriture SEO

Le concept de la pyramide inversé est simple : allez à l’essentiel. Commencez par donner l’information clé puis développez votre idée dans les phrases suivantes. La méthode de la pyramide inversée doit être utilisée pour organiser votre texte. La partie la plus intéressantes en haut. Vous finirez donc votre contenu par les informations secondaires. Elles ne seront lues que par les internautes qui le souhaitent.

Le premier paragraphe d’une page web est lue à 81%. Le 4ème paragraphe n’est lu qu’à 32% selon une étude du Nielsen Norman Group. Commencer par présenter les informations essentielles permet de faire adhérer un maximum d’internautes.

Une seconde étude montre que le % d’internaute qui explore les contenus jusqu’au bout n’est pas influencé par la longueur du contenu. En effet, avec le scrolling, il est facile d’aller lire le titre du dernier paragraphe.

Cette technique de rédaction s’applique également à l’intérieur d’un paragraphe. La pyramide inversée répond particulièrement bien aux enjeux SEO :

  • Permet de viser les Positions 0 Google.
  • Renforce la cohérence sémantique de la strucutre hn.
  • S’adapte aux habitudes de lectures : scrolling et snacking.

Optimisez vos balises hn en les formulant sous forme de questions. Utilisez la première phrase pour répondre simplement et clairement. Dans les phrases suivantes, développez vos idées et venez enrichir sémantiquement vos propos.

Formulaire de contact

Optimiser le SEO de mon site ! * Champs obligatoires

Sommaire