Présentation d’article
Le référencement naturel : principal levier pour augmenter votre trafic organique (SEO)

Le référencement naturel : principal levier pour augmenter votre trafic organique (SEO)

Prenons quelques instants pour identifier les principales sources de trafic d’un site internet :

  • Le référencement naturel (trafic organique / SEO)
  • Le trafic direct
  • Les réseaux sociaux (hors publicités)
  • Le referral (visiteurs venant d’autres sites web hors social)
  • Les publicités (trafic payant)
  • L’emailing

L’acquisition de trafic est un enjeu très important notamment pour les Directions Marketing et commerciales car à taux de conversion constant, si l’on augmente son trafic, on augmente son revenu. Pour augmenter le nombre de visiteurs, vous allez pouvoir jouer avec l’ensemble de ces leviers. Mais attention, avoir différentes solutions ne veut pas dire travailler toutes les solutions ni même y allouer les mêmes ressources.

Votre site existe parce que vous avez quelque chose à dire, à présenter, à faire connaitre. Le contenu de votre site web est donc sa raison d’être. Le contenu est nécessaire pour l’ensemble des canaux d’acquisition de trafic ou de leads. L’internaute qui arrive sur une page de votre site (landing page = page spécialement travailler pour répondre à l’interrogation de l’internaute) doit tout de suite comprendre que votre solution répond à sa demande.

Vous allez donc travailler les articles de votre site pour :

  • Satisfaire l’internaute (apporter une réponse complète et la plus exhaustive possible).
  • Que l’internaute vous trouve (que Google voit votre réponse, la comprenne et la considère comme pertinente).

Le travail réalisé pour votre site, dans le cadre du référencement naturel, va donc bénéficier à améliorer le taux de conversion de toutes les autres sources de trafic. De plus, le SEO et le trafic direct d’un site sont des sources pérennes de trafic contrairement aux autres canaux. En effet, les autres canaux s’arrêtent immédiatement de produire du trafic si vous n’allouez plus de budget alors que le référencement naturel permet de construire l’avenir.

Quelques réalisations de nos experts SEO

  • logo client
  • logo client
  • logo client
  • logo client
  • logo client
  • logo client

Nous avons choisis les meilleurs outils SEO du marché

  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
Etre rappelé par un expert
Présentation d’article
Quelle rentabilité pour le SEO ?

Quelle rentabilité pour le SEO ?

Le SEO est considéré comme le premier levier de visibilité pour un site puisqu’il représente en moyenne 51% de son trafic total. Mais est-il rentable ? C’est compliqué de répondre à cette question car comme nous l’avons évoqué, le ROI n’est pas instantané. Il faut être patient et le suivre dans le temps. Le référencement naturel doit être un canal privilégié de votre stratégie de croissance de trafic car :

  • Le référencement naturel vous permet d’optimiser les autres canaux (une marque forte reconnue comme experte dans son domaine optimisera votre trafic direct, vos ouvertures de mails, votre communauté, les liens vers vos pages …).
  • Les requêtes de longue traine présentent un intérêt grandissant avec 15 % de nouvelles requêtes tapées chaque jour (des requêtes qui n’avaient jamais été formulées dans le moteur de recherche Google). Cette tendance est directement liée à l’évolution des habitudes sous l’influence de la recherche vocale et de la mobilité qui encouragent les recherches précises de longue traine.
  • Les budgets nécessaires pour avoir des résultats payants sont très importants et vont continuer à augmenter puisqu’ils fonctionnent en système d’enchères.
  • Vous devez piloter le risque de dépendance et la rentabilité long terme.

Pour davantage de précisions sur le sujet, voir ce très bon article .

Le SEO est considéré comme le premier levier de visibilité pour un site puisqu’il représente en moyenne 51% de son trafic total. Mais est-il rentable ? C’est compliqué de répondre à cette question car comme nous l’avons évoqué, le ROI n’est pas instantané. Il faut être patient et le suivre dans le temps. Le référencement naturel doit être un canal privilégié de votre stratégie de croissance de trafic car :

  • Le référencement naturel vous permet d’optimiser les autres canaux (une marque forte reconnue comme experte dans son domaine optimisera votre trafic direct, vos ouvertures de mails, votre communauté, les liens vers vos pages …).
  • Les requêtes de longue traine présentent un intérêt grandissant avec 15 % de nouvelles requêtes tapées chaque jour (des requêtes qui n’avaient jamais été formulées dans le moteur de recherche Google). Cette tendance est directement liée à l’évolution des habitudes sous l’influence de la recherche vocale et de la mobilité qui encouragent les recherches précises de longue traine.
  • Les budgets nécessaires pour avoir des résultats payants sont très importants et vont continuer à augmenter puisqu’ils fonctionnent en système d’enchères.
  • Vous devez piloter le risque de dépendance et la rentabilité long terme.

Pour davantage de précisions sur le sujet, voir ce très bon article .

Présentation d’article
Les conseils de nos experts SEO pour générer du trafic naturel

Les conseils de nos experts SEO pour générer du trafic naturel

Trouvez le bon sujet pour vos articles de blog

Une manière simple et efficace d’organiser vos contenus peut-être d’ajouter une partie blog à votre site existant. Cet espace dédié aux articles va pouvoir être animé facilement par vos équipes marketing.

Il y a de nombreux sujet d’articles :

  • L’actualité de votre entreprise
  • Les salons et événements
  • Des interviews
  • Regarder les articles de vos concurrents
  • L’actualité de votre secteur

N’oubliez jamais quel est l’objectif de votre article. Il doit servir à démontrer votre expertise, votre connaissance du secteur et votre différence.

Identifiez donc ce qui intéresse vos buyer persona, que recherchent-t-ils ? Quelles questions se posent-il ? Vous pouvez vous appuyer sur les questions présentes dans les résultats Google (PAA : People Also Ask) ou sur les recherches associées.

Vous devez écrire un article répondant à une thématique. Tout d’abord, vous devez être légitime sur cette thématique. Vous devez ensuite aller regarder si cette thématique est intéressante d’un point de vue en SEO en cumulant les volumes de recherches liées au contenu que vous souhaitez produire.

Optimisez vos contenus SEO friendly

Comme vous l’avez compris, il ne s’agit plus d’écrire un article en répétant 100 fois le même mot pour être performant en SEO. Les nombreuses évolutions d’algorithmes ont fait évoluer les bonnes pratiques de la rédaction de contenus pour le web. En 2019, un article n’est pas rédigé pour une seule requête, il est structuré et travaillé pour répondre au mieux à l’intention utilisateur. Pour cela, vous devez regarder avec précision les résultats qui apparaissent lorsque vous tapez votre sujet d’article dans Google. Vous devez voir s’il s’agit d’articles, de pages produits …

Vous devez étudier la structure des contenus présents dans le top 5 Google. Quels paragraphes, quelle longueur de contenus, quels titres …

Le contenu que vous allez publier doit être meilleur ! plus complet, plus long, plus riche sémantiquement et intégrer des mots clés de short et de longue traine.

Pour être performant, un article doit être écrit pour l’internaute. Il doit être intéressant, agréable à lire … et il doit être centré sur les questions (PAA) et la thématique souhaitée par l’internaute (Recherche associées).

Aider Google avec les balises Title et H1

Pour bien restituer le contenu de votre page, Google doit comprendre de quel sujet traite la page. Pour cela, il existe 2 zones extrêmement importantes pour augmenter le trafic sur vos contenus. Ces 2 balises doivent être travaillées avec une attention particulières car elles vont aider Google à bien identifier et comprendre le contenu de votre page.

  • La balise Title :

La balise title doit être unique sur votre site. Elle correspond en quelque sorte au titre d’un livre dans une bibliothèque. Si tous les livres ont le même titre ou si le titre n’est pas clair, Google aura plus de mal à savoir à quelle requête (sur son moteur de recherche), vous cherchez à répondre. C’est également ce qui apparait comme titre dans les résultats de recherche. Il faut donc que l’internaute comprenne et ai envie de venir sur cette URL. Il n’existe pas de taille limite (car il s’agit d’un nombre de pixels qui diffère entre desktop et mobile) mais on a coutume de s’accorder sur une balise title de 60 à 70 caractères maximum.

  • La balise H1 :

Aux yeux de Google et de l’internaute, c’est le titre du 1er paragraphe. Il doit donc être au plus proche de l’intention de l’internaute pour lui donner envie de commencer la lecture. Les mots ont donc une grande importance à la fois pour les robots (qui vont considérer que c’est la partie la plus pertinence comme réponse à la requête exprimée sur Google) et l’internaute qui ne doit pas être déçu.  Il est également usuel de considérer que la longueur maximale du H1 (espaces compris) est de 70 caractères. Cependant, nous constatons que Google comprend les mots après cette limite, même s’il ne les affiche pas. N’hésitez pas à aller voir les formules utilisées par vos concurrents directement dans la SERP. Reproduire ce qui fonctionne donne souvent de très bons résultats.
D’autres définitions SEO sont disponibles dans nos ressources.

Le maillage interne pour rendre vos contenus accessibles

La manière avec laquelle les contenus sont maillés entre eux et liés à la Homepage de votre site web est un élément extrêmement important en référencement naturel. Le maillage interne est un levier SEO souvent sous utilisé. Il a pour objectif de permettre la navigation au sein de votre blog et d’augmenter le temps et les pages parcourues par un internaute. Mais il sert également à Google pour visiter (crawler) vos pages et à comprendre l’importance de cette page dans votre site. Plus une page est proche de la home plus elle sera vue et considérée comme importante.

Par ailleurs, le maillage interne d’un site consiste également à répartir le PageRank (autrement appelé « Jus SEO » vers vos pages stratégiques. Ce point est une des clefs de compréhension de l’algorithme de Google. En effet, pour Google, plus une page recevra de liens (internes et/ou externe) depuis des pages pertinentes (c’est-à-dire en provenance d’autres pages portants sur des thématiques similaires et postées sur des sites faisant autorité dans le domaine, plus cette page recevra elle-même de l’autorité.

S’il est parfois complexe d’obtenir des liens externes, il est à la portée de tout bon expert SEO de travailler son maillage interne pour envoyer du Page Rank aux pages stratégiques.

Sur un petit site (quelques dizaines de pages, un fichier excel et un peu de patience vous permettront de bien travailler votre schéma de maillage interne), sur de plus gros site, on utilisera des outils spécifiques à l’analyse et à l’optimisation du site.

NB : le mot PageRank ne vient pas du mot « page » mais de Larry Page, co-fondateur de Google.

L’organisation des menus et le maillage interne peuvent donc servir vos actions d’optimisation du référencement naturel et vous aider à booster la visibilité de vos pages.

<h3>Trouvez le bon sujet pour vos articles de blog</h3>
Une manière simple et efficace d’organiser vos contenus peut-être d’ajouter une partie blog à votre site existant. Cet espace dédié aux articles va pouvoir être animé facilement par vos équipes marketing.

<u>Il y a de nombreux sujet d’articles :</u>
<ul>
<li>L’actualité de votre entreprise</li>
<li>Les salons et événements</li>
<li>Des interviews</li>
<li>Regarder les articles de vos concurrents</li>
<li>L’actualité de votre secteur</li>
</ul>
N’oubliez jamais quel est l’objectif de votre article. Il doit servir à démontrer votre expertise, votre connaissance du secteur et votre différence.

Identifiez donc ce qui intéresse vos buyer persona, que recherchent-t-ils ? Quelles questions se posent-il ? Vous pouvez vous appuyer sur <strong>les questions présentes dans les résultats Google (PAA : People Also Ask)</strong> ou sur les recherches associées.

<img class= »alignnone size-medium wp-image-488″ src= »https://foxglove-partner.com/wp-content/uploads/2019/07/PAA-Foxglove-Agence-SEO-250×96.png » alt= »PAA – Foxglove agence SEO » />

<img class= »alignnone size-medium wp-image-489″ src= »https://foxglove-partner.com/wp-content/uploads/2019/07/Recherches-associées-Foxglove-SEO-250×72.png » alt= »Recherches associées – Foxglove Agence SEO » />

Vous devez écrire un article répondant à une thématique. Tout d’abord, vous devez être légitime sur cette thématique. Vous devez ensuite aller regarder si cette thématique est intéressante d’un point de vue en SEO en cumulant les volumes de recherches liées au contenu que vous souhaitez produire.
<h3>Optimisez vos contenus SEO friendly</h3>
Comme vous l’avez compris, il ne s’agit plus d’écrire un article en répétant 100 fois le même mot pour être performant en SEO. Les nombreuses évolutions d’algorithmes ont fait évoluer les bonnes pratiques de la rédaction de contenus pour le web. <strong>En 2019</strong>, un article n’est pas rédigé pour une seule requête, il est structuré et travaillé pour <strong>répondre au mieux à l’intention utilisateur</strong>. Pour cela, vous devez regarder avec précision les résultats qui apparaissent lorsque vous tapez votre sujet d’article dans Google. Vous devez voir s’il s’agit d’articles, de pages produits …

Vous devez étudier la structure des contenus présents dans le top 5 Google. Quels paragraphes, quelle longueur de contenus, quels titres …

Le contenu que vous allez publier doit être meilleur ! plus complet, plus long, plus riche sémantiquement et intégrer des mots clés de short et de longue traine.

Pour être performant, un article doit être écrit pour l’internaute. Il doit être intéressant, agréable à lire … et il doit être <strong>centré sur les questions (PAA) et la thématique souhaitée par l’internaute (Recherche associées).</strong>
<h3>Aider Google avec les balises Title et H1</h3>
Pour bien restituer le contenu de votre page, Google doit comprendre de quel sujet traite la page. Pour cela, il existe <strong>2 zones extrêmement importantes pour augmenter le trafic</strong> sur vos contenus. Ces 2 balises doivent être travaillées avec une attention particulières car elles vont aider Google à bien identifier et comprendre le contenu de votre page.
<ul>
<li>La balise Title :</li>
</ul>
La balise title doit être unique sur votre site. Elle correspond en quelque sorte au titre d’un livre dans une bibliothèque. Si tous les livres ont le même titre ou si le titre n’est pas clair, Google aura plus de mal à savoir à quelle requête (sur son moteur de recherche), vous cherchez à répondre. C’est également ce qui apparait comme titre dans les résultats de recherche. Il faut donc que l’internaute comprenne et ai envie de venir sur cette URL. Il n’existe pas de taille limite (car il s’agit d’un nombre de pixels qui diffère entre desktop et mobile) mais <strong>on a coutume de s’accorder sur une balise title de 60 à 70 caractères maximum</strong>.
<ul>
<li>La balise H1 :</li>
</ul>
Aux yeux de Google et de l’internaute, c’est le titre du 1<sup>er</sup> paragraphe. Il doit donc être au plus proche de l’intention de l’internaute pour lui donner envie de commencer la lecture. Les mots ont donc une grande importance à la fois pour les robots (qui vont considérer que c’est la partie la plus pertinence comme réponse à la requête exprimée sur Google) et l’internaute qui ne doit pas être déçu.  Il est également usuel de considérer que la longueur maximale du H1 (espaces compris) est de 70 caractères. Cependant, nous constatons que Google comprend les mots après cette limite, même s’il ne les affiche pas. N’hésitez pas à <strong>aller voir les formules utilisées par vos concurrents directement dans la SERP</strong>. Reproduire ce qui fonctionne donne souvent de très bons résultats.
<h3>Le maillage interne pour rendre vos contenus accessibles</h3>
La manière avec laquelle les contenus sont maillés entre eux et liés à la Homepage de votre site web est un élément extrêmement important en référencement naturel. <strong>Le maillage interne est un levier SEO souvent sous utilisé. </strong>Il a pour objectif de permettre la navigation au sein de votre blog et d’augmenter le temps et les pages parcourues par un internaute. Mais il sert également à Google pour visiter (crawler) vos pages et à comprendre l’importance de cette page dans votre site. Plus une page est proche de la home plus elle sera vue et considérée comme importante.

Par ailleurs, le maillage interne d’un site consiste également à répartir le PageRank (autrement appelé « Jus SEO » vers vos pages stratégiques. Ce point est une des clefs de compréhension de l’algorithme de Google. En effet, pour Google, plus une page recevra de liens (internes et/ou externe) depuis des pages pertinentes (c’est-à-dire en provenance d’autres pages portants sur des thématiques similaires et postées sur des sites faisant autorité dans le domaine, plus cette page recevra elle-même de l’autorité.

S’il est parfois complexe d’obtenir des liens externes, il est à la portée de tout bon expert SEO de travailler son maillage interne pour envoyer du Page Rank aux pages stratégiques.

Sur un petit site (quelques dizaines de pages, un fichier excel et un peu de patience vous permettront de bien travailler votre schéma de maillage interne), sur de plus gros site, on utilisera des outils spécifiques à l’analyse et à l’optimisation du site.

NB : le mot PageRank ne vient pas du mot « page » mais de Larry Page, co-fondateur de Google.

L’organisation des menus et le maillage interne peuvent donc servir vos actions d’optimisation du référencement naturel et vous aider à booster la visibilité de vos pages.

Présentation d’article
Intégrer les questions dans votre rédaction

Intégrer les questions dans votre rédaction

On a coutume de dire que Google est un moteur de réponse et plus de recherche et c’est bien le cas. Les recherches de longues traines prennent de plus en plus d’importance et les requêtes interrogatives (pourquoi ? comment ? quel ? …) sont de plus en plus nombreuses. Ces requêtes correspondent de plus en plus aux véritables intentions utilisateurs. Vous devez donc vous assurer que les contenus rédigés répondent bien à l’ensemble des questions (PAA – People Also Ask) que vous pouvez retrouver dans la page de résultats. Cette approche permet d’identifier les différents angles attendus par l’internaute et ainsi de bien y répondre. L’amélioration de la qualité de vos contenus va permettre de vous positionner sur davantage de mots clés et contribuer à la croissance de votre trafic web.

Les critères techniques du SEO

Pour noter la qualité technique d’un site, Google analyse quelques 300 critères par page qu’il visite.

Est-il possible d’être le meilleur sur l’ensemble de ces 300 critères SEO techniques ? Non bien entendu. Mais rassurez-vous, le SEO est plus un concours qu’un examen. Aussi, une optimisation SEO technique commencera systématiquement par l’analyse des structures de vos concurrents et par la comparaison minutieuse de datas de chacun avec les performances des différents acteurs en place.

Parmi les grandes familles de questions techniques que l’on abordera, on trouvera :

  • L’adaptabilité mobile pour s’adapter aux différents supports de navigation est aujourd’hui une nécessité.
  • Depuis 2018, les vitesses de chargement (notamment mobile) deviennent des critères très important de performance SEO dans l’algorithme. (Vous pouvez la tester directement sur pagespeedinsight ici .
  • La profondeur du site et la répartition interne du PageRank
  • Le crawl budget : Si votre site possède une volumétrie importante de pages (à partir de quelques milliers et jusqu’à plusieurs millions de pages), les enjeux techniques sont cruciaux. En effet, la gestion du budget crawl devient un enjeu majeur. Il est fondamental de s’assurer que les pages avec le plus de valeur ajouté pour votre business sont bien vues par Google.

Intégrer les questions dans votre rédaction

On a coutume de dire que Google est un moteur de réponse et plus de recherche et c’est bien le cas. Les recherches de longues traines prennent de plus en plus d’importance et les requêtes interrogatives (pourquoi ? comment ? quel ? …) sont de plus en plus nombreuses. Ces requêtes correspondent de plus en plus aux véritables intentions utilisateurs. Vous devez donc vous assurer que les contenus rédigés répondent bien à l’ensemble des questions (PAA – People Also Ask) que vous pouvez retrouver dans la page de résultats. Cette approche permet d’identifier les différents angles attendus par l’internaute et ainsi de bien y répondre. L’amélioration de la qualité de vos contenus va permettre de vous positionner sur davantage de mots clés et contribuer à la croissance de votre trafic web.

Les critères techniques du SEO

Pour noter la qualité technique d’un site, Google analyse quelques 300 critères par page qu’il visite.

Est-il possible d’être le meilleur sur l’ensemble de ces 300 critères SEO techniques ? Non bien entendu. Mais rassurez-vous, le SEO est plus un concours qu’un examen. Aussi, une optimisation SEO technique commencera systématiquement par l’analyse des structures de vos concurrents et par la comparaison minutieuse de datas de chacun avec les performances des différents acteurs en place.

Parmi les grandes familles de questions techniques que l’on abordera, on trouvera :

  • L’adaptabilité mobile pour s’adapter aux différents supports de navigation est aujourd’hui une nécessité.
  • Depuis 2018, les vitesses de chargement (notamment mobile) deviennent des critères très important de performance SEO dans l’algorithme. (Vous pouvez la tester directement sur pagespeedinsight ici .
  • La profondeur du site et la répartition interne du PageRank
  • Le crawl budget : Si votre site possède une volumétrie importante de pages (à partir de quelques milliers et jusqu’à plusieurs millions de pages), les enjeux techniques sont cruciaux. En effet, la gestion du budget crawl devient un enjeu majeur. Il est fondamental de s’assurer que les pages avec le plus de valeur ajouté pour votre business sont bien vues par Google.
Présentation d’article
Travaillez votre netlinking, le dernier étage de la fusée

Travaillez votre netlinking, le dernier étage de la fusée

L’évolution de vos positions dans les résultats et donc votre trafic est aussi conditionné par l’autorité que Google accorde à votre nom de domaine. Etes-vous légitimes sur ce sujet ? Si oui, l’êtes-vous plus que vos concurrents dans la SERP. Vous comprenez bien que le blog du coin n’a pas la même légitimité que Le Monde ou le New York Times. L’autorité vient des backlinks que vous recevez à la fois sur la Home mais également sur les pages profondes du site. Plus des domaines « importants » font des liens vers vous et plus vous gagner en autorité. Pour résumer, vous augmentez votre « autorité » si des personnes importantes parlent de vous (font des liens vers vous).

Si vous n’avez pas de contenu, l’autorité ne sert à rien. Si vous avez des contenus intéressants, faites-les connaitre afin d’obtenir ces fameux backlinks.

D’une manière générale, nous vous conseillons de travailler votre netlinking dans la durée de manière naturelle.

Suivez la performance dans Google Analytics

Pour parler de croissance de trafic, il est fondamental de parler d’outil de mesure. Google Analytics est l’outil qu’il vous faut afin de suivre la croissance du nombre de visiteurs. Vous pourrez également analyser les sources qui vous rapportent le plus de trafic ainsi que les principales pages de destination.

Analytics offre une vision complète et complémentaire à la Search Console et permet de voir les articles qui performent correctement d’un point de vue SEO et ceux qui n’ont pas générés suffisamment de trafic. En fonction de ces éléments, vous allez pouvoir rapprocher performance et méthodologie appliquée pour produire vos briefs SEO et rédiger vos articles.

Rien ne sert de produire des articles qui ne sont pas vus par les internautes. Suivez bien la performance globale du site et de vos articles pour piloter la croissance de trafic.

Quick Wins : améliorez vos contenus existants

C’est la plus grande source de gain de trafic de votre site. Ces contenus sont déjà connus par Google. Vous pouvez savoir sur quels requêtes cette url se positionne. Vous pouvez donc analyser les requêtes pour lesquelles vous êtes dans le top 20 et analyser l’univers sémantique couvert par les articles qui se positionnent dans le top 5 de ces requêtes. Vous étudier la longueur du contenu, les balises qui performent mieux, les paragraphes ou éléments que vous n’avez pas suffisamment optimisés pour le référencement naturel.

N’hésitez pas à aller directement voir la SERP et à l’analyser avec quelques outils SEO. Vous trouverez sans doute des « petits réglages » afin d’améliorer le trafic de ces pages.

Travaillez votre netlinking, le dernier étage de la fusée

L’évolution de vos positions dans les résultats et donc votre trafic est aussi conditionné par l’autorité que Google accorde à votre nom de domaine. Etes-vous légitimes sur ce sujet ? Si oui, l’êtes-vous plus que vos concurrents dans la SERP. Vous comprenez bien que le blog du coin n’a pas la même légitimité que Le Monde ou le New York Times. L’autorité vient des backlinks que vous recevez à la fois sur la Home mais également sur les pages profondes du site. Plus des domaines « importants » font des liens vers vous et plus vous gagner en autorité. Pour résumer, vous augmentez votre « autorité » si des personnes importantes parlent de vous (font des liens vers vous).

Si vous n’avez pas de contenu, l’autorité ne sert à rien. Si vous avez des contenus intéressants, faites-les connaitre afin d’obtenir ces fameux backlinks.

D’une manière générale, nous vous conseillons de travailler votre netlinking dans la durée de manière naturelle.

Suivez la performance dans Google Analytics

Pour parler de croissance de trafic, il est fondamental de parler d’outil de mesure. Google Analytics est l’outil qu’il vous faut afin de suivre la croissance du nombre de visiteurs. Vous pourrez également analyser les sources qui vous rapportent le plus de trafic ainsi que les principales pages de destination.

Analytics offre une vision complète et complémentaire à la Search Console et permet de voir les articles qui performent correctement d’un point de vue SEO et ceux qui n’ont pas générés suffisamment de trafic. En fonction de ces éléments, vous allez pouvoir rapprocher performance et méthodologie appliquée pour produire vos briefs SEO et rédiger vos articles.

Rien ne sert de produire des articles qui ne sont pas vus par les internautes. Suivez bien la performance globale du site et de vos articles pour piloter la croissance de trafic.

Quick Wins : améliorez vos contenus existants

C’est la plus grande source de gain de trafic de votre site. Ces contenus sont déjà connus par Google. Vous pouvez savoir sur quels requêtes cette url se positionne. Vous pouvez donc analyser les requêtes pour lesquelles vous êtes dans le top 20 et analyser l’univers sémantique couvert par les articles qui se positionnent dans le top 5 de ces requêtes. Vous étudier la longueur du contenu, les balises qui performent mieux, les paragraphes ou éléments que vous n’avez pas suffisamment optimisés pour le référencement naturel.

N’hésitez pas à aller directement voir la SERP et à l’analyser avec quelques outils SEO. Vous trouverez sans doute des « petits réglages » afin d’améliorer le trafic de ces pages.

Formulaire de contact

CONTACTER L’AGENCE SEO FOXGLOVE PARTNER * Champs obligatoires