Présentation d’article
Conférence 1 : Google Algorithms vs. Google Penalties Explained

Conférence 1 : Google Algorithms vs. Google Penalties Explained

Les mises à jour de l’algorithme Google sont très nombreuses chaque année dont certaines sont plus impactantes que d’autres : les Core update.

Face à ces mises à jour algorithmiques et aux exigences de Google, comment réagir lorsque Google nous attribue une pénalité suite à une mise à jour de son algorithme ou une pénalité qu’il peut nous attribuer manuellement ?

Kaspar Szymanski, animateur de la conférence a rappelé quelques informations sur les deux types de pénalités Google :

  • La pénalité manuelle : suite à une violation des guidelines de Google, le moteur de recherche peut sévir et pénaliser un site. Cette pénalité apparaît alors dans l’outil Google search console dans « actions manuelles ».

Vous retrouverez les principales guidelines de Google à respecter : ici.

Si votre site subit une pénalité manuelle, Google vous indique sur quoi porte cette pénalité dans la section « actions manuelles » de la Search Console. Une fois cette erreur identifiée et corrigée par votre équipe technique et marketing il faut demander un réexamen de la situation. Google va repasser sur votre site et voir s’il doit retirer cette pénalité. Lors de votre message de ré-étude il est recommandé d’être très bref et factuel sur les correctifs apportés. Rien ne sert d’indiquer que vous avez subi une pénalité. Google le sait !

La demande de reconsidération de votre site est ajoutée à une liste d’attente de ré-études d’autres sites. Il n’y a pas à proprement parlé de délai, cette demande peut être traitée dans l’heure comme dans plusieurs semaines.

A savoir qu’il n’y a pas de limite de demande de reconsidération de la correction de votre pénalité.

  • La pénalité algorithmique : suite à une mise à jour de l’algorithme, votre site a peut-être été touché.

Comment le savoir ? Suivez de près le positionnement de vos mots clés pour voir si vous avez été déclassé et regardez si votre trafic a chuté suite à une mise à jour de l’algorithme.

La pénalité algorithmique impacte directement vos performances, il peut s’agir d’un décrochage net sur votre courbe Google analytics mais généralement la baisse de trafic se fait de manière progressive. Il est rare que les sites qui subissent une pénalité algorithmique disparaissent complètement de l’index Google.

A propos des pénalités algorithmiques associés aux backlinks (Google Pingouin), il est généralement recommandé de travailler sur l’acquisition de nouveaux backlinks mais Kaspar rappelle qu’il est important de faire régulièrement du nettoyage des vieux backlinks obtenus et qui peuvent vous pénaliser.

Kaspar Szymanski rappelle également qu’il est très important de crawler régulièrement son site pour savoir comment il est perçu par les moteurs de recherche, notamment en analysant les logs. En effet, sans outil de crawl et expertise d’analyse il est difficile d’avoir une stratégie SEO efficace et pérenne.

De trop nombreuses personnes ne conservent pas leurs logs alors qu’ils constituent une véritable mine d’or d’informations. Il faut continuer à les enregistrer et les conserver. Grâce aux logs vous pourrez savoir avec précision ce qui a été crawlé par les moteurs de recherche par rapport à ce que vous avez créé.

Il faut pouvoir comprendre tous les signaux qui entourent son site internet pour identifier les failles et les corriger rapidement pour optimiser sa performance sur les moteurs de recherche.

L’optimisation du budget crawl de son site est vitale pour qu’un site internet fonctionne mieux, l’objectif est de guider Google sur vos pages stratégiques et de lui montrer que vous l’optimisez techniquement et l’enrichissez de contenu pertinent régulièrement.

En plus de crawler et analyser son site, il est également très important de consulter les données remontées par Google Search console, la principale interface de communication entre Google et votre site.

Enfin Kaspar Szymanski rappelle que pour que Google valorise un site lors de son classement dans l’index, il est primordial de montrer autant à l’algorithme qu’aux internautes que vous proposez une expérience unique. En effet, l’internaute choisit d’aller et de rester sur votre site plutôt que d’aller sur le site d’un concurrent pour une raison et des valeurs sur lesquels vous communiquez.

Quelques réalisations de nos experts SEO

  • logo client
  • logo client
  • logo client
  • logo client
  • logo client
  • logo client

Nous travaillons avec les meilleurs outils du marché

  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
  • logo outil
Parler à un expert senior
Présentation d’article
Conférence 2 : Navigation à facettes, les pièges à éviter

Conférence 2 : Navigation à facettes, les pièges à éviter

La navigation à facettes est un bon moyen de faciliter la navigation et d’orienter le choix de l’internaute sur le produit qui l’intéresse. Cependant l’ouverture de la navigation à facette à l’indexation peut avoir de très lourdes conséquences si ce n’est pas maîtrisé.

En effet, l’ouverture de facettes sur les prix, tailles, couleurs, marques peut générer des millions d’urls si vous combiner toutes vos pages de catégories avec ces filtres.

Pour gérer cette multiplication d’urls sur votre site, Benjamin Bussière de Botify rappelle l’importance de commencer par crawler son site avant de prendre des décisions sur l’indexation des pages de navigation à facettes. En effet plusieurs questions sont à se poser : est-ce qu’il faut garder uniquement certaines facettes ? ou bloquer toutes les facettes ? Quelle est la meilleure façon de les bloquer ?

Sur la navigation à facettes, Google a officiellement communiqué en 2014 sur son blog que la navigation à facettes peut être utile pour les visiteurs mais elle crée de nombreuses combinaisons d’urls avec des risques de contenu dupliqué. A cause de cette duplication, les moteurs de recherche ne peuvent pas indexer une page avec précision.

Selon une étude réalisée par Botify il y a quelques années, Google crawl en moyenne 51% d’un site au cours d’une période de 30 jours. Pour prendre une décision sur ses pages de navigation à facettes, il faut étudier le ratio entre le temps de crawl de votre site et le nombre de visites générées. Est-ce que c’est « rentable » de proposer ces pages à l’indexation de Google ?

D’autres questions se posent avant de prendre une décision sur l’indexation de la navigation à facettes :

  • Faut-il ouvrir les facettes à l’indexation pour couvrir des mots clés longues traînes avec des pages spécifiques et profondes ? Avez-vous des fiches produit que vous pourriez exploiter sur ces mots clés longues traînes plutôt que d’ouvrir les urls de navigation à facettes ?
  • Combien de fiches produits par facette sont-elles actives ? En effet, les urls de navigation à facettes qui ont trop de produits répondent avec peu de pertinence à la requête de l’internaute car la landing page est trop ambiguë dû au grand nombre de produits et la requête de l’internaute ne va pas être satisfaite.
  • Est-ce qu’il y a suffisamment de demandes pour que cette page existe ? Si oui, est-ce que j’ai assez de produits pour créer une page ?

Benjamin Bussière rappelle les conséquences SEO de l’ouverture de la navigation à facettes :

  • La duplication de contenu
  • Les problèmes de crawl budget
  • La dilution du pagerank interne
  • L’équité des liens

Et évoque les différentes méthodes qui existent pour gérer la navigation à facette :

  • Le tag noindex
  • Les liens nofollow
  • Le fichier robots.txt (attention, le blocage par le fichier robots.txt va bloquer en masse toutes les urls de la/les facette(s))
  • Les canoniques
  • Les paramètres Handling
  • Le javascript

Lors de l’implémentation d’une méthode pour gérer la navigation à facettes, il est fortement recommandé d’analyser le crawl de son site, de tester et d’analyser de nouveau la situation suite à un crawl de son site.

En conclusion, pour gérer la navigation à facettes, il n’existe pas de règle unique et parfaite il faut en amont analyser votre site et votre audience pour prendre une décision sur l’ouverture ou fermeture de votre navigation à facettes. Il faut tester et mesurer en permanence, exploiter toute la data que vous avez à disposition pour prendre le moins de risque possible. Il ne suffit pas de crawler son site avec un outil, il faut savoir l’analyser grâce à une certaine expertise pour prendre les bonnes décisions sur votre stratégie SEO.

Présentation d’article
Conférence 3 : Core Updates Google : comment les intégrer dans sa stratégie SEO ?

Conférence 3 : Core Updates Google : comment les intégrer dans sa stratégie SEO ?

Depuis 2 ans, les mises à jour de l’algorithme prennent le nom de « Core Update », la dernière Core Update date du mois de janvier. Chaque année il y a des milliers de mise à jour de l’algorithme du moteur de recherche mais on a vu près de 4 mises à jour importante par an appelées Core Update.
Olivier Andrieu rappelle le concept des trois critères EAT qui sont : Expertise, Authoritativeness, Trustworthiness et qui serait selon lui le cœur de la survie lors d’une mise à jour algorithmique.

Olivier Andrieu rappelle aussi le fait de proposer à l’internaute la meilleure réponse, la plus experte par rapport à une intention précise de recherche. En effet, Google comme l’utilisateur est de plus en plus exigent vis-à-vis des requêtes et des pages de destinations sur la SERP. L’expert SEO rappelle les principales guidelines de Google avec notamment la publication de contenus de qualité et qu’il faut éviter l’utilisation massive de la publicité au-dessus de la ligne de flottaison.
Au sujet du contenu, il a évoqué la dernière mise à jour algorithmique BERT dont le but pour Google est de mieux comprendre le contexte d’un texte sur une page web et la compréhension et liens des mots entre eux.

Olivier Andrieu a donné quelques conseils pour intégrer l’intention de recherche de l’internaute :

  1. Penser légitimité lors du choix des requêtes cibles
  2. Regarder les pages de résultats de recherches sur vos requêtes cibles
  3. S’intéresser aux questions associées à votre requête
  4. Développer le champ lexical sur la landing page
  5. Utiliser des balises de données structurées
  6. Multiplier les médias
Présentation d’article
Conférence 4 : Préparer son site e-commerce pour les marronniers (soldes, Black Friday…)

Conférence 4 : Préparer son site e-commerce pour les marronniers (soldes, Black Friday…)

Temps forts pour de nombreux e-commerçants, les périodes de soldes et autres promotions se préparent plusieurs mois en amont pour avoir des pages optimisées techniquement, sémantiquement et bien maillées dans la structure pour le jour J !

Louis Chevant nous a parlé des étapes fondamentales pour bien préparer un pic de saisonnalité et gagner des points face aux concurrents :

  1. La recherche de mots clés : quelles requêtes cibler ?

Il s’agit ici d’effectuer une étude de mots clés pour identifier les mots clés qui seront à travailler sur vos pages existantes ou sur des nouvelles à travailler. Dans votre étude de mots clés n’oubliez pas de trouver les meilleurs mots clés des concurrents, de récupérer vos mots clés dans votre compte Google Search console, d’intégrer les mots clés de vos futures sorties de produits et services et d’analyser les requêtes tapées dans votre moteur de recherche interne.

Pour plus de visibilité sur les mots clés à cibler, il est recommandé de trier les mots clés par thématiques et de les prioriser selon leurs volumes de recherche et indices de concurrence.

  1. Création de nouvelles landings pages ou optimisation des pages existantes

Toujours respecter l’adage SEO « une page dédiée par top mot clé/mot clé principal », certains sites comme la Fnac ont développé pour l’occasion des soldes toute une arborescence autour des mots clés soldes en créant des pages qui matchent avec les requêtes de l’internaute ce qui est une bonne pratique.

Louis Chevant rappelle que pour augmenter la popularité de landings pages rien de tel que le développement d’une stratégie d’acquisition de backlinks sur des sites à forte autorité de domaine avant l’événement.

  1. Priorisation et choix des landings

Par rapport à votre choix de mots clés cibles, il faut évaluer votre capacité de ressource en interne ou externe pour optimiser et produire de nouvelles landings pages :

  • Est-ce que j’ai déjà des pages sur mon site qui répondent aux mots clés que je veux cibler ? Si oui, toujours partir du principe qu’il faut optimiser les pages existantes de son site qui bénéficient d’un historique sur Google et qui ont peut-être reçu des backlinks.

L’optimisation et la création des pages impliquent également de mailler ces pages ou d’optimiser le maillage de ces pages à la structure pour qu’elles reçoivent du pagerank et qu’elles soient explorer facilement par les moteurs de recherche.

En effet, vous allez devoir effectuer un grand travail de maillage de vos pages orientées sur les requêtes stratégiques pour que Google puisse les explorer rapidement en arrivant sur votre site et qu’il puisse les crawler régulièrement avant le jour J. Il peut s’agir de maillage depuis votre menu principal pour donner de la puissance à vos pages, depuis le footer ou de lien sous forme d’une box sur votre home et entrées de catégories. L’objectif va être de distribuer du pagerank sur les pages qui sont les plus stratégiques pour vous.

  1. Gestion du timing avec un planning promotionnel serré

Il est recommandé d’établir un planning depuis la recherche de mots clés jusqu’au jour J. Plus vous anticiperez le travail et moins vous aurez de mauvaises surprises le jour J.

  1. Le suivi de campagne SEO et les ajustements

Tout au long de votre projet de référencement il est très important de mesurer les données et comportements de votre site face aux requêtes que vous ciblez. Il faut suivre le ranking des mots clés, les données sur google search console, surveiller votre compte analytics et si vous conservez vos logs vous pourrez identifier les passages de Google et ce sur quoi il s’est concentré en arrivant sur votre site.

En bref, l’anticipation des optimisations SEO et l’analyse de datas sont vitales pour maximiser ses chances d’être visible le jour J.

Présentation d’article
Conférence 5 : Refonte SEO à échelle globale : méthodes et best practices

Conférence 5 : Refonte SEO à échelle globale : méthodes et best practices

Une refonte de site mal gérée peut avoir de lourdes conséquences sur le trafic et le chiffre d’affaires d’un site.

Pour préparer au mieux une refonte, il va falloir récolter un maximum de datas sur votre site actuellement en production pour conserver l’historique de vos pages stratégiques sur Google et tout le trafic qui arrive sur votre site. Pour récolter ces datas, nous vous recommandons d’utiliser des outils de crawl pour savoir quelles sont aujourd’hui vos forces et faiblesses et savoir ce que vous devez améliorer pour la refonte de votre site et quels éléments sont importants à surveiller tout au long du projet.

Pour éviter les mauvaises surprises lors de la migration, Helga Bendea nous a parlé des erreurs à éviter et a donné de nombreux conseils pour bien préparer une refonte :

  • Transmettre au client les risques et exigences SEO
    La communication entre toutes les parties prenantes du projet est fondamentale, chaque changement peut impacter les performances d’un site. Toutes les personnes impliquées dans le projet de refonte doivent régulièrement faire des points sur le cahier des charges de chacun : le cahier de charge des aspects webdesign et UX, le cahier des charges SEO, les recommandations de la direction commerciale…
  • Définir des objectifs précis et réalisables
  • Instaurer un processus de collaboration efficace
  • Avoir une planification rigoureuse et une checklist des activités
  • Tester le version pré-prod à plusieurs reprises pour voir si toutes les recommandations sont en place

Il va être très important lors d’un projet de refonte de bien surveiller les KPI’s principaux de son site avant, pendant et après la refonte, notamment : son trafic, ses clics et impressions, le nombre de pages indexées, le positionnement des mots clés.

N’hésitez pas à vous faire accompagner d’un expert SEO pour vous aider à crawler, analyser votre data et vous guider sur les actions à priorisées et à surveiller de près pour votre projet de refonte.

Il faut bien récupérer les informations sur les urls qui reçoivent du trafic depuis Google Analytics et celles qui reçoivent des backlinks pour ne pas les oublier lors de la migration.

Si un changement d’urls est effectué, il faudra bien prévoir un plan de redirections 301 des anciennes urls vers les nouvelles pages pour ne pas perdre l’historique de ces urls.

Helga Benda a rappelé qu’il fallait éviter les mises en production lors de pics de saisonnalité.

Si votre entreprise souhaite faire une refonte de son site, nous vous recommandons de définir un cahier des charges le plus précis possible, anticipez tous les éventuels effets de bord possible et surtout basez le sur de la data fraîche de votre site pour prendre les décisions. Sans crawler un site et s’intéresser à ses logs il est très difficile de savoir quelles sont les actions et optimisations techniques et sémantiques à mettre en place pour améliorer son SEO. Mesurez tout ce que vous pouvez pour prendre le moins de risque lors de la migration de votre site. Quand votre équipe technique aura mis la nouvelle version dans un environnement de préprod, suivez votre cahier des charges et testez tous les éléments. Retestez ces éléments une fois le site mis en production, on n’est jamais à l’abri de mauvaises surprises ! Profitez-en pour tester votre plan de redirections 301 en recrawlant votre site.

Présentation d’article
Ce que l'on retient du Search Y 2020

Ce que l’on retient du Search Y 2020

  • Pour éviter une pénalité Google soyez irréprochables avec tous les aspects techniques de votre site. Pour comprendre et analyser les évolutions de performance de votre site, conservez vos logs et crawlez le régulièrement afin de comprendre comment Google voit et positionne votre site.
  • Seule l’analyse précise d’un crawl de son site est efficace pour définir les décisions à prendre sur la navigation à facettes, il n’y a pas de règle unique, chaque site est différent. L’objectif reste toujours le même : optimiser son budget crawl et éviter que Google se perde dans des urls à facettes qui ne sont pas stratégiques et qualitatives pour votre site.
  • Pour gérer les pics de saisonnalité (soldes, black Friday…) anticipez toutes les actions à mettre en place et prévoyez un calendrier serré. Il faut penser à tous les aspects sémantiques mais surtout anticiper les éléments techniques en optimisant notamment le maillage interne pour distribuer le pagerank correctement et donner le maximum de puissance à vos pages stratégiques.
  • Pour un projet de refonte, bien veiller à respecter toutes les étapes pour conserver le maximum de trafic vers vos pages stratégiques. Il est aussi vital de sensibiliser toutes les parties prenantes du projet aux bonnes pratiques SEO et surtout communiquer tout changement même minime du projet.

Les experts Foxglove sont des profils seniors habitués à accompagner de nombreux sites sur ces enjeux. Nos consultants utilisent des meilleurs outils du marché (logs, crawl) afin de répondre aux exigences de plus en plus importantes de Google et de vous aider à optimiser votre performance SEO. N’hésitez pas à échanger avec eux sur vos situations, projets et ambitions !

Formulaire de contact

Joindre un expert SEO senior * Champs obligatoires

Sommaire