Avez-vous déjà entendu parler des PBN ? Une fois n’est pas coutume : voici encore un acronyme propre au domaine du SEO ! Derrière les trois lettres PBN se cache en réalité une méthode très utilisée en netlinking et qui correspond à la création d’un Private Blog Network. Ce réseau de sites permet de créer des interconnexions par le biais de liens externes et est destiné à positionner le site cible appelé “money site”. Le netlinking étant l’un des trois piliers du SEO avec le volet technique et les contenus, il n’est pas à négliger si vous souhaitez bénéficier d’une bonne visibilité sur les moteurs de recherche. Créer des liens à partir de sites dits à forte autorité fait gagner de la crédibilité au site cible et s’impose comme une technique efficace pour lui faire gagner de précieuses positions. 

 

Aujourd’hui, Foxglove vous invite à en découvrir plus sur ces fameux PBN. Définition, historique, utilité au sein d’une stratégie de référencement : tous ces sujets sont abordés dans cet article !

PBN : définition 

Le PBN, aussi appelé Private Blog Network ou encore réseau de blogs privés en français, se compose de plusieurs sites web interconnectés entre eux par des liens. Ces sites prennent le plus souvent la forme de blogs mais leur format est variable en fonction de la thématique à traiter et des usages les plus fréquents du secteur d’activité concerné. Leur vocation ? Générer plus de trafic qualifié, améliorer l’image de marque de l’entreprise et offrir de la visibilité au site principal destiné à recevoir un maximum de liens, et plus précisément un maximum de Link Juice : les PBN présentent de nombreux avantages. 

 

Pour que la création d’un PBN porte ses fruits, les sites qui font partie du réseau doivent être soigneusement sélectionnés selon plusieurs critères : thématique cohérente, sémantique proche, forte autorité… En effet, il est parfaitement inutile de monter un PBN qui se compose de sites qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Au-delà de la quantité de liens, c’est bel et bien la qualité qui prime, tout comme pour les backlinks en général. 

 

Pour monter des sites qui bénéficieront dès leurs débuts de metrics intéressantes, la solution consiste à se tourner vers l’achat de noms de domaine expirés qui disposent déjà d’un bon profil de backlinks. 

 

Cette stratégie de netlinking n’a pas toujours bénéficié d’une bonne réputation car elle a émergé du monde du Black Hat SEO avant de devenir une pratique étendue au monde du SEO d’une manière générale. Dans le domaine du référencement naturel, on différencie d’une part : 

  • le White Hat SEO qui repose uniquement sur des pratiques et optimisations autorisées par les guidelines de Google ; 
  • le Black Hat qui englobe toutes les techniques qui flirtent avec la légalité, voire qui sont parfaitement illégales. Par exemple, la création de liens artificiels est lourdement pénalisée par l’algorithme Pingouin, les sanctions peuvent aller jusqu’à la désindexation du site concerné. 

Cependant, un PBN bien conçu, géré et maîtrisé qui n’éveille pas les suspicions du géant Google peut s’avérer d’une puissance redoutable pour améliorer le positionnement du money site ! 

Comment sont apparus les PBN dans le référencement SEO ? 

Aux prémisses de Google, le fonctionnement du moteur de recherche reposait uniquement sur des critères dits “on page”, ce qui rendait son algorithme de classement facilement manipulable. Les référenceurs qui utilisaient des techniques considérées comme appartenant à la sphère Black Hat se sont multipliés et la pertinence des résultats de recherche s’est peu à peu détériorée. Contenus de piètre qualité et bourrage de mots-clés sont devenus monnaie courante car ces techniques avaient à l’époque le mérite de fonctionner pour obtenir un bon classement, à défaut d’être réellement pertinentes d’un point de vue utilisateur. La satisfaction des internautes étant la priorité n°1 de Google, la firme de Mountain View a par conséquent été amenée à intervenir en intégrant de nouveaux critères à son algorithme : c’est là que les backlinks entrent en scène ! 

 

Mais les experts SEO en quête de bonnes positions pour leurs sites web ne perdent pas de temps avant de s’adapter aux nouveautés du moteur de recherche. Puisque les liens ont pris une importance croissante dans les critères de classement, la création de faux liens a alors commencé à exploser à son tour. Google a donc à nouveau été contraint de traquer ces liens spammys. Il a donc fallu trouver un système pour profiter de la puissance accordée aux backlinks : les PBN se sont imposés comme étant LA solution. 

 

En créant des PBN, les référenceurs pouvaient alors pousser leurs pages et sites cibles tout en répondant aux exigences de Google de créer de véritables liens de qualité sur des sites satellites. 

Faut-il inclure les PBN dans sa stratégie de netlinking ? 

Le netlinking étant l’un des piliers incontestables du SEO, il est indispensable de l’inclure dans votre stratégie SEO si cela s’avère pertinent et que vous avez un budget à y consacrer. Mais est-ce que les PBN réunissent tous les critères pour répondre à vos attentes en termes de positionnement ? Même si chaque stratégie SEO doit être construite sur-mesure en fonction de vos objectifs et de votre budget, le PBN est une technique qui répond à de nombreuses problématiques. 

Les 3 typologies de PBN 

Avant de vous lancer dans la création d’un PBN, il est important de réaliser un état des lieux des différents liens dont votre site bénéficie, ce qui vous permettra de définir quel type de PBN est le plus adapté. Selon votre situation, plusieurs techniques de PBN pour valoriser votre money site s’offrent à vous : 

  • un site monopage ; 
  • un site ou blog d’une dizaine de page orienté vers une thématique spécialisée ; 
  • un site de plus grande envergure mais qui n’est pas focalisé sur une thématique spécifique. 

 

Les précautions à prendre lors de la création de votre Private Blog Network

Pour tirer un maximum de profit de votre PBN, ce dernier doit être construit et mis à jour avec la plus grande attention afin de ne pas mettre la puce à l’oreille à Google. 

Voici quelques conseils que Foxglove vous conseille d’appliquer pour concevoir un PBN qui remplira les objectifs que vous lui fixez et répondra à vos attentes : 

  • espacer la publication de vos contenus sur les différents PBN en vous calquant sur un planning de publication cohérent. Si vous mettez à jour l’ensemble de votre réseau de sites en même temps, cela peut alerter Google quant à l’identité du propriétaire de ces différents sites ;
  • concevoir un plan de netlinking cohérent entre vos différents sites. L’idée est de ne pas interconnecter tous vos sites entre eux mais de privilégier les liens les plus logiques selon leurs thématiques respectives ; 
  • insérer uniquement les liens dans le corps du texte et penser à conserver un profil de liens le plus naturel et hétérogène possible;
  • ne pas submerger vos pages de liens. Un ratio de 5 liens maximum par page est recommandé ;
  • privilégier une page thématique d’un site de forte autorité pour faire pointer vos liens sortants

 

Au-delà des précautions à prendre, il faut avoir conscience que la mise en place et la gestion d’un PBN demande un certain investissement en termes de temps et d’argent. Achat de serveurs et de noms de domaine, installation, configuration et monitoring des PBN, création et publication des contenus : tous ces éléments doivent être pris en compte ! Mais ces efforts en valent la peine car le PBN peut s’avérer d’une puissance inégalable pour faire positionner votre money site parmi les meilleurs résultats sur la SERP.  

 

Vous souhaitez être accompagné par des experts SEO dans la mise en place d’un PBN ? Contactez l’équipe Foxglove Partner