Vous possédez un site multilingue et vous vous interrogez sur les techniques et bonnes pratiques SEO à appliquer ? Ou vous souhaitez peut-être développer votre activité à l’international et êtes en quête d’informations pour travailler le référencement de votre site en conséquence ? 

Le référencement d’un site multilingue ou multirégional ne peut pas être abordé de la même façon qu’un site “classique” qui existe en une seule langue, et pour cause : une activité à l’international présente de nombreuses spécificités. Que vous ayez un site vitrine ou un site e-commerce, il est essentiel d’optimiser votre référencement dans les langues parlées par les différents segments que vous souhaitez développer et par vos clients actuels à l’étranger.

Dans cet article, Foxglove Partner vous propose d’aborder plusieurs sujets à propos des sites multilingues : stratégie de référencement, avantages de développer votre SEO en plusieurs langues, critères définis pour les paramètres régionaux, comparaison des avantages et inconvénients entre un domaine, sous-domaine et un sous-répertoire par pays. Nous vous donnons toutes les clés pour mieux comprendre les enjeux du référencement multilingue et du ciblage international.

Quelle stratégie de référencement à l’international ?

Pour optimiser le référencement de votre site multilingue et obtenir de bons résultats, il est conseillé de porter une attention particulière à plusieurs éléments et d’adopter une réflexion différente que pour le SEO d’un site dans une seule langue. Si vous bénéficiez d’un bon référencement dans une langue, en l’occurrence votre langue principale qui est le français, il serait erroné de penser qu’il en est de même pour les autres langues ! 

Le contenu : pilier du SEO pour un site multilingue

Nous ne le dirons jamais assez : le contenu est l’une des composantes les plus importantes du référencement naturel. Dans un optique de SEO international, nous vous conseillons de concentrer vos efforts sur ce paramètre qui est, qu’on se le dise, un sacré gros morceau ! 

Réaliser une traduction littérale ou utiliser un outil de traduction automatique pour vos contenus est une idée à bannir. Les raisons ? Au-delà de prendre le risque d’obtenir un contenu peu compréhensible par les natifs de la langue concernée, vos contenus ne seront pas adaptés aux attentes des locaux, ni à leurs habitudes de recherche au niveau de la sémantique.  

Aussi, ne commettez pas l’erreur de proposer le même site à une audience américaine et anglaise, ou portugaise et brésilienne. Bien qu’elles parlent la même langue, elles ont chacune une culture et des spécificités qui leur sont propres. 

Par conséquent, une traduction réalisée par une agence locale spécialisée assortie d’une stratégie marketing et de mots-clés ciblées se révèlent être les meilleures options. Balise title, meta description et alt doivent elles aussi être optimisées avec le plus grand soin. 

Renseignez-vous également sur le fonctionnement et les us et coutumes de votre secteur d’activité à l’étranger : vous pourriez avoir des surprises !

Balises Lang et Hreflang : à ne pas négliger

Dans le cas d’un site multilingue, vous devez indiquer à Google quelle version est à prendre en compte lors de l’indexation des contenus sur le moteur de recherche. 

Pour chaque version proposée, précisez dans le code le pays et la langue concernée grâce à la balise lang. 

La seconde balise, nommée hreflang, permet quant à elle de déterminer les différentes versions de pages disponibles pour chaque pays et langue.

Un netlinking pensé pour le pays ciblé

Pour exploiter toute la puissance SEO offerte par les backlinks, il est judicieux d’envisager de mettre à flot une stratégie de netlinking pour chaque pays visé. L’idée est que chaque version linguistique de votre site bénéficie d’une autorité suffisante pour gagner en visibilité localement. 

Pour ce faire, nous vous conseillons de faire appel à des professionnels de votre pays qui ont une bonne connaissance des différents marchés visés ou de vous tourner directement vers une agence locale qui vous aidera à cibler les sites et influenceurs les plus intéressants selon votre problématique. Selon le pays visé, obtenir des liens ne demande pas la même stratégie, ni le même investissement financier. 

Bénéficier de liens en provenance de sites influents dans les différents pays où vous souhaitez développer votre activité apportera du crédit à votre marque au niveau local et rassurera vos futurs partenaires et clients sur place en plus de booster votre SEO.

Quels avantages à exploiter le SEO en plusieurs langues ?

Si mettre à flot une stratégie SEO internationale par le biais d’un site multilingue demande des efforts, vous avez en parallèle de nombreux fruits à récolter. 

Voici quelques avantages : 

  • permettre à votre entreprise d’étendre son activité dans d’autres pays et de séduire de nouveaux prospects en leur proposant des contenus optimisés et adaptés dans leur langue maternelle. L’objectif : augmenter vos ventes et par conséquent votre chiffre d’affaires et vos bénéfices ; 
  • instaurer une relation de confiance avec vos prospects et clients à l’étranger par le biais d’un site personnalisé ; 
  • se démarquer de la concurrence sur votre secteur ; 
  • développer une image de marque à l’international en vous positionnant comme une entreprise soucieuse des attentes de ses clients et à l’écoute de leurs besoins ; 
  • améliorer la connaissance de votre marché et de vos différentes audiences. Certains enseignements tirés de votre expérience sur un marché spécifique pourront être appliqués à d’autres ; 
  • obtenir une meilleure visibilité sur les moteurs de recherche ; 

proposer une meilleure expérience utilisateur lors de la navigation.

Comment les paramètres régionaux cibles sont-ils déterminés par Google ?

Lorsqu’un internaute effectue une requête sur Google, le moteur de recherche se base sur plusieurs critères pour déterminer la version la plus appropriée d’un site ou d’une page à présenter. Les principaux sont les suivants :

  • les paramètres régionaux déterminés par le webmaster via la Search Console, notamment pour le cas d’un site qui n’est pas hébergé dans le même pays que ce que mentionne l’extension du nom de domaine ;
  • les noms de domaine dits de premier niveau, c’est-à-dire qui sont associés à un pays en particulier ; 
  • les balises hreflang
  • la localisation géographique du serveur qui est donnée par son IP ; 
  • les informations mentionnées sur le site qui sont révélatrices d’un positionnement géographique : numéro de téléphone avec l’indicatif du pays, devise, liens sortants vers des sites locaux, renseignements présents sur la fiche Google My Business…

Domaine, sous-domaine ou sous-répertoire : quelle est la meilleure solution ?

Lors de la conception d’un site e-commerce et dans l’optique d’obtenir le meilleur référencement possible, vous devez vous questionner sur la façon de structurer les différentes langues du site. Trois solutions s’offrent à vous pour répondre à cette problématique : opter pour un domaine par pays visé, un sous-domaine ou un sous-répertoire.

Créer un domaine par pays

Cette option s’impose comme étant la meilleure si l’on se concentre sur l’aspect performances du site. Cela implique que chaque site a son propre serveur et est hébergé dans le pays concerné ce qui permet une réduction significative du temps de chargement. Elle permet de déployer une stratégie SEO spécifique à chaque pays ciblé .  

Si vous détenez 3 sites dans 3 langues différentes (par exemple français, espagnol et russe), vous aurez alors les URL suivantes : 

Cette solution a l’avantage de pouvoir appliquer une stratégie SEO conçue sur-mesure pour chacun de vos sites en fonction des habitudes de navigation et besoins de la population concernée. Aucune confusion n’est possible car chaque pays dispose de sa propre structure d’URL pour accéder au site. 

Cependant, le temps passé et les coûts afférents à la gestion de ces différents sites peuvent vite faire grimper l’addition en fonction du nombre de sites : nom de domaine, certificat SSL, serveur…

Diviser le site en plusieurs sous-domaines

Autre option qui se présente à vous : créer plusieurs sous-domaines en fonction du nombre de pays dans lesquels votre entreprise est ou sera présente. Voici ce que cela pourrait donner en reprenant l’exemple des 3 sites du paragraphe précédent : 

Vous n’avez qu’un seul site à gérer mais ce dernier comporte plusieurs sous-domaines, soit plusieurs dossiers situés à la racine de votre arborescence. À chaque langue correspond un dossier qui contient les différents éléments relatifs à une version du site. Les internautes ont peu de chances de commettre une erreur au niveau de la langue même si l’URL ne comporte pas l’extension propre au pays concerné. Autre point : le fait que le site soit hébergé sur un seul et unique serveur peut ralentir le temps de chargement en fonction de la position géographique depuis laquelle l’internaute y accède.

Organiser les différentes langues en sous-répertoires

Dernière possibilité, qui reste la solution la plus répandue et qui ressemble de près à la précédente : créer un sous-répertoire pour chaque langue. Cela se présente de la façon suivante : 

Là aussi, vous n’avez qu’un domaine à considérer ce qui facilite la gestion de votre site multilingue. Sur le même principe que la solution des sous-domaines, vous n’avez pas d’extension géographique à proprement dite, ce qui peut parfois aboutir à des URL à rallonge qui peuvent créer de la confusion chez les internautes. Vous ne disposez pas d’un serveur dans le pays concerné, ce qui peut là encore être pénalisant au niveau des performances.  

Peu importe la solution vers laquelle vous vous tournez, pensez dans tous les cas à paramétrer correctement les différents outils de tracking et de suivi comme Analytics ou Search Console. Cela vous permettra d’avoir une vision précise de vos performances pour chaque marché visé ! De plus, nous vous conseillons de créer un sitemap et fichier robots.txt pour chaque version de votre site. 

 

Vous l’avez compris : le référencement multilingue est un métier à part entière et un sacré boulot en termes de SEO ! Une erreur ou un simple oubli peuvent lourdement compromettre un bon positionnement de votre site en entravant son positionnement selon votre ciblage géographique. Pour avoir toutes les chances d’obtenir un bon SEO international, confiez ce travail aux experts de Foxglove Partner ! Contactez-nous pour toute question ou demande de devis.