Skip to main content
Salesforce et un renard

29% des américains pensent que le cloud est un vrai nuage, d’après un sondage de 2012

Salesforce est un exemple parmi d’autres des belles histoires entrepreneuriales de la Silicon Valley. Moins connu qu’un Google ou Meta, du fait de son positionnement exclusivement B2B, sa croissance n’en est pas moins fulgurante. Fondée en 1999, soit un an après Google, l’entreprise compte désormais 50 000 employés environ, malgré une récente campagne de licenciement massive due à la crise.

Principalement réputée pour son CRM, l’entreprise est loin de se contenter uniquement de ce marché. Désireux de se faire une place dans le monde des CMS, Salesforce rachète Demandware en 2016. Le produit est poétiquement renommé Salesforce Commerce Cloud, mais vous pouvez l’appeler par son petit nom : SFCC.

L’objet de cet article est de revenir en détail sur le potentiel SEO de ce CMS. Il y a peu de documentation officielle sur ce sujet, il nous semble donc important d’étudier en détail les forces et faiblesses de cette solution, qui a l’originalité d’être une plateforme SaaS accessible exclusivement en cloud.

Les avantages du SEO sur Salesforce Commerce Cloud

Nombreux sont ceux qui pensent que les sites gérables dans un cloud sont par essence mauvais pour le SEO. Ce n’est pas vraiment le cas, puisque cela dépend avant tout du travail des développeurs. Si SFCC a des limites, il serait hypocrite de nier certaines qualités qui le distinguent de la concurrence.

Le fait de pouvoir créer des règles personnalisées pour les URLs ou des balises comme la Meta Descriptions peuvent vous faire gagner un temps fou. Vous pouvez ainsi en générer à la volée en fonction de la typologie des pages. Si l’exercice est bien maîtrisé, c’est très puissant.

Autre qualité : les filtres à facettes. Cette spécificité, que l’on aborde dans notre article sur les meilleures pratiques SEO pour les E-commerce, peut tuer votre référencement si elle est mal gérée. S’ils ne sont pas bloqués par votre fichier robots.txt, vous pouvez générer facilement des dizaines de milliers d’URLs qui viendront rapidement à bout de votre budget crawl. Avec Salesforce Commerce Cloud, vos filtres à facettes sont nativement optimisés pour le SEO.

Côté développement, une fonctionnalité pas si courante que cela est très pratique. Elle permet de déployer plusieurs environnements de développement, ce qui vous permet de faire votre recettage sur différentes zones en parallèle. Ainsi il est très facile d’avoir un espace spécifiquement conçu pour le recettage SEO.

Les inconvénients du SEO sur Salesforce Commerce Cloud

Ces quelques bons aspects ne peuvent malheureusement pas faire oublier que SFCC souffre de nombreuses lacunes. Par exemple, créer un fichier .htaccess n’est pas possible avec Salesforce Commerce Cloud. C’est dommage, car le .htaccess permet de faire de nombreuses choses pour le SEO : redirections, réécriture d’URL ou bien encore la personnalisation de la page des erreurs 404. Heureusement pour ce dernier cas, SFCC possède une fonctionnalité à part permettant malgré tout de travailler sur ces pages 404.

Ainsi la gestion des redirections est complexe à mettre en place, car elle passe par une méthode exotique, avec des fichiers contenant des macros. C’est compliquer les choses bien plus que de raison, quand chez la concurrence un module dédié avec une belle interface fait l’affaire.

Parfois aussi, ses qualités sur un sujet peuvent être un défaut sur un autre. Le filtre à facettes par exemple : comme celles-ci sont bloquées par défaut avec un NoIndex NoFollow (bon point pour le SEO), une gestion fine de leur architecture nécessite un développement à part. Par ailleurs, si le duplicate est évité à ce niveau, il n’en va pas de même pour la génération automatique des URLs, qui peuvent provoquer des effets de bord très fâcheux en matière de contenu dupliqué.

C’est précisément le point faible de SFCC : derrière ses très pratiques automatismes sur les ensembles de pages, on se rend compte qu’il n’est pas possible de gérer pages par pages les différentes balises qui les composent. Ainsi vous ne pourrez gérer manuellement en natif la modification d’une page pour en faire une NoIndex ou une canonicale… Et malheureusement, la documentation SEO chez Salesforce n’est pas un exemple de transparence et d’exhaustivité.

Cette faible considération du référencement naturel ne se ressent pas que dans son aide en ligne, elle se voit aussi dans le développement du CMS. Ainsi il est possible de faire de la génération de Sitemap.xml, mais celle-ci est mal conçue. Toutes les URLs y apparaissent, sans distinction de langues, un vrai problème pour les sites multilingues. Sans fichier segmentant la localité, il n’est pas possible de faire des analyses par langues et pays sur la Search Console de Google.

Quant à l’analyse de logs, elle a le mérite de ne plus être totalement inexistante depuis récemment. Evidemment, qui dit cloud, dit solution sur un hébergement partagé très complexe. Depuis peu, SFCC permet d’analyser des logs heure par heure. Ces données sont fournies par Salesforce.

Vous l’aurez compris, une agence SEO ne serait pas de trop pour vous accompagner sur ces sujets, et ainsi éviter les pièges potentiellement fatals pour votre référencement.

Les bonnes pratiques SEO à adopter sur ce CMS

Dans le cadre de votre stratégie d’optimisation pour les moteurs de recherche, nous avons vu que nombre de fonctionnalités doivent être travaillées d’une certaine manière si vous souhaitez avoir ne serait-ce qu’un début de visibilité sur vos mots-clés visés.

Voici donc, en synthèse des explications plus haut, quelques techniques à appliquer sur votre site web sous Salesforce :

  • Pour économiser du temps, privilégiez l’usage des règles de création automatique de balises.
  • Adaptez vos URLs de manière à optimiser leur compatibilité avec le SEO.
  • Modifiez votre fichier robots.txt pour améliorer son optimisation.
  • Configurez l’attribut alt des balises d’images.
  • Intégrez des hreflang au sein de votre Sitemap.xml.
  • Gérez les redirections de produits de manière détaillée.

Qu’est-ce qui différencie SFCC des autres CMS ?

La plateforme reste quand-même intéressante car unique en son genre. En effet, de nombreuses choses en font un outil un peu à part :

Infrastructure basée sur le cloud : cela permet une mise à l’échelle rapide et efficace. Il n’est pas nécessaire d’avoir des serveurs physiques ou de se soucier des mises à niveau du système d’exploitation et de l’infrastructure.

Unifiée et omnicanale : SFCC permet aux entreprises de gérer toutes leurs opérations de commerce électronique, y compris les ventes en ligne, mobiles et en magasin, à partir d’une seule plateforme. Elle offre une expérience d’achat unifiée et sans faille sur tous les canaux de vente.

Intégration facile avec d’autres produits Salesforce : SFCC s’intègre facilement avec d’autres produits Salesforce, comme le Marketing et le Sales, ce qui permet une meilleure cohésion entre les départements de vente, de marketing et de service à la clientèle.

AI et personnalisation : SFCC comprend des fonctionnalités d’intelligence artificielle grâce à Einstein, un outil d’IA intégré qui permet des recommandations de produits personnalisées, des recherches améliorées, et une analyse prédictive.

Gestion avancée des promotions et du merchandising : SFCC offre une grande flexibilité sur le contrôle des promotions et du merchandising, y compris la possibilité de segmenter les offres par groupe de clients, de créer des promotions complexes et d’afficher des recommandations de produits basées sur les comportements des utilisateurs.

Sécurité et conformité : Étant une solution Salesforce, SFCC bénéficie de mesures de sécurité robustes et est conforme aux principales normes de l’industrie, ce qui peut donner aux entreprises une plus grande tranquillité d’esprit.

Vous l’aurez compris, baser son E-commerce sur Salesforce est quelque peu technique si vous voulez générer des résultats sur votre campagne SEO. Toutefois, vous pouvez être accompagnés sur ce projet par un consultant dédié. C’est précisément ce que propose Foxglove : un accompagnement SEO pour E-commerce sous forme d’audit, basé sur des données objectives. Et parce que chaque business est différent, notre travail est toujours du sur mesure !

Découvrez des articles similaires

Notre guide SEO pour Magento 1 et 2

Vous avez un site E-commerce sous Magento et vous souhaitez optimiser votre SEO ? Vous redoutez peut-être cela, vous...

Publié le 4 juillet 2023octobre 16th, 2023

Améliorer son SEO grâce à Shopify

Avez-vous déjà entendu parler de Shopify ? Si vous êtes un e-commerçant déjà en activité ou si vous souhaitez...

Publié le 2 novembre 2022octobre 16th, 2023

Newsletter