Skip to main content
Helpful Content Update

Une nouvelle mise à jour sur la qualité des contenus !

Vous vous en doutez, pour rester en permanence à la page Google effectue des mises à jour de son algorithme tout au long de l’année. Voyons cela comme un iceberg. Son sommet, ce sont les Core Update. Il y a en a trois ou quatre dans une année, et Google communique activement dessus. Il y a ensuite, toujours dans la partie émergée de l’iceberg, d’autres updates parallèles sur lesquelles Google a un discours officiel. Viennent enfin la partie immergée, qui représente la majorité des mises à jour : des petits éléments très précis, que l’on peut voir comme des ajustements, et sur lesquels Google ne communique pas du tout.

La mise à jour qui nous intéresse aujourd’hui se situe dans le deuxième cas. En complément d’une importante Core Update, le Helpful Content a lui aussi été mis-à-jour. Après un rappel sur le fonctionnement de cet algorithme initialement arrivé en 2022, nous allons voir quel impact concret celui-ci peut avoir sur votre SEO, et comment faire les choses proprement.

Que dit Google sur le fonctionnement du Helpful Content ?

Google le dit très clairement dans son discours officiel : cette mise à jour a pour objectif de mettre en avant le contenu de qualité. Il vise précisément à trouver la petite pépite, la page qui ne travaille pas nécessairement un mot-clé mais apporte beaucoup de valeur ajoutée dans les informations qu’elle délivre.

Pour cela, ses algorithmes reposent sur un signal, déployé à l’échelle du site entier. Cela signifie qu’un site qui propose généralement des contenus peu pertinents, sans informations nouvelles ni réflexion, se trouvera rétrogradé dans son ensemble sur les résultats de recherche. Pour cette raison, Google demande très explicitement de supprimer tout contenu inutile sur un site. Attention, il ne s’agit pas de faire de l’excès de zèle ! Nous vous recommandons essentiellement de retirer d’anciennes pages, conçues exclusivement pour votre SEO et n’apportant aucune valeur ajoutée. Si vous avez des pages qui travaillent des mots-clés mais sont pertinentes, gardez-les !

Bien entendu, il ne s’agit que d’un facteur pondéré par d’autres. La démarche fut assez inédite lors de l’arrivée initiale du Helpful Content en 2022. Conscient de certaines faiblesses de son système de classement, Google a voulu tenter une approche basée plus sur la qualité que la thématisation du contenu. Il fait peu de doutes sur le fait que les récentes avancées en IA ont dû l’aider. Cette mise à jour repose sur le machine learning, ce qui fait qu’elle est bien sûr entièrement automatisée.

Mais alors, que faire pour se mettre aux normes ? Si votre stratégie éditoriale s’est toujours axée sur la qualité des contenus, vous n’avez rien à faire. Par contre, si votre site a un certain historique, avec de nombreuses pages satellites inutiles, conçues pour une époque où le SEO était différent, c’est une autre histoire… Nous y revenons en fin d’article.

Cela doit aussi nous mettre en garde sur le contenu issu de l’IA générative. ChatGPT peut être d’une grande aide, mais vous ne pouvez vous contenter de faire de simples copiés-collés. Par essence, ces outils recrachent des informations récupérées ailleurs, ce qui va donc à l’envers des recommandations du Helpful Content.

Quel a été l’impact de cette mise à jour en 2023 ?

Au risque de vous étonner, l’algorithme a fait exactement ce qui était prévu. De nombreux sites orientés SEO (au sens négatif du terme) se sont vus rétrogradés. Ceux qui auparavant étaient favorisés par la production de contenus en masse voient leur stratégie se retourner contre eux. Mais bien entendu, il ne s’agit pas de TOUS les sites dans ce cas de figure, et les dommages collatéraux existent aussi… C’est là tout le problème d’un filtre algorithmique.

Par rapport à la première Helpful Content Update de décembre 2022, l’impact est plus fort. Mais cette nouvelle mise à jour vient juste après la Core Update d’août 2023, qui a fait encore plus de dégâts sur certains sites très bien positionnés.

Les pics de volatilité par thématique sont assez éloquents sur la notion de qualité de contenu. Les sites de shopping, maison et divertissement sont les principaux concernés. Nous avons effectivement plus de risques de tomber sur du contenu écrit à la truelle dans ces catégories de sites. Mais rentrons plus en détail !

Nous remarquons que des mots-clés se référant à des artistes ou des œuvres se trouvent noyés sous les fonctionnalités Google. Par exemple, pour le brillant artiste de musique électronique Aphex Twin, on retrouve ce genre d’affichages :

SERP Aphex Twin

Les sites de streaming comme Netflix se trouvent pénalisés par la Helpful Content Update, faute à un contenu très faible… Souvent la page d’un film se résume à un synopsis et un casting, rien d’original en somme.

Pour les marques en elles-mêmes, ce sont les sites de fabricants et constructeurs qui ont été favorisés au détriment des boutiques en ligne.

Au final cette mise à jour aura rendu service aux sites proposant du contenu encyclopédique, pour peu qu’ils soient pertinents. Cela permet à gastronomiac.com de se distinguer de ses concurrents proposant des recettes de cuisine. Plus complet et se rapprochant davantage d’un Wikipedia que d’un Marmiton, il a pu tirer son épingle du jeu.

Comment respecter les règles du Helpful Content ?

Comme nous l’avons dit précédemment, si votre site web a toujours été dans une démarche rédactionnelle qualitative, vous n’avez rien à craindre et rien besoin de faire. Par contre, si vous cumulez les pages zombies, les choses doivent être prises en main. On appelle ainsi toute page nocive pour votre SEO car inutile, mal référencée et aux optimisations douteuses. Typiquement, si vous avez une page avec très peu de contenu, mal balisée et qui ne permet pas une conversion facile, vous devez la retirer de votre site.

Google vous donne officiellement des conseils pour avoir un site de qualité. L’esprit à respecter est plutôt simple : privilégiez les contenus axés sur l’humain. Mais qu’est-ce que cela signifie concrètement ? C’est une manière de demander à rédiger du contenu plus pour l’internaute que les moteurs de recherche. Il s’agit donc de viser la bonne audience, et lui fournir des informations qui l’intéresse. Vos textes doivent faire preuve d’expertise, de pédagogie et encourager l’internaute à faire une conversion (sans en faire trop).

Posez vous les bonnes questions pour savoir si votre site est sûr à ce niveau. Vos contenus sont-ils majoritairement pensés pour leur position sur Google afin de générer du trafic ? Produisez-vous une quantité massive de contenus sans toujours penser à la qualité ? Faites-vous de la génération automatique de textes ? Vous contentez-vous de paraphraser d’autres sites sans rien apporter de plus ? Si vous êtes dans l’une de ces situations, vous avez du souci à vous faire.

Mais rien n’est éternel ! Si vous faites un profond remaniement de votre site, notamment à l’occasion d’une refonte, vous avez l’opportunité de remettre les pendules à zéro et bénéficier des bonnes grâces de Google. C’est un travail long et parfois pénible, mais au final cela sera bénéfique pour tous !

Découvrez des articles similaires

Google et DMA : que change concrètement cette loi de l'Union Européenne pour votre SEO ?

Comme toutes GAFAM à ses débuts, Google avait un fort capital sympathie. Après tout, n’étaient-ce pas deux petits...

Publié le 21 février 2024

SEO et réseaux sociaux : quel impact ?

Les référenceurs parlent peu souvent des réseaux sociaux dans leurs optimisations SEO. Ce n’est pas un hasard, le...

Publié le 14 février 2024

Google SGE : Quels sont les risques pour mon trafic SEO ?

On ne va pas se mentir, la Search Generative Experience (SGE de son petit nom) est un vrai...

Publié le 7 février 2024

Newsletter