Skip to main content
Camion de déménagement dans un style fauviste

Une migration de site dans un style fauviste

La migration d’un site, c’est comme un déménagement. C’est stressant, ça coûte cher, mais pour de bonnes raisons c’est parfois indispensable. Sur un plan SEO, nous pouvons poursuivre le parallèle plus loin encore : vous pouvez faire appel à vos amis plutôt qu’à un professionnel. Mais voulez-vous confier votre précieux piano à queue à ce pote certes sympathique, mais un peu maladroit sur les bords ?

Trêve d’analogie, rentrons dans le vif du sujet. Une migration de site, c’est un processus de déplacement d’un site web d’un emplacement à un autre. Derrière ce nom simple, de nombreuses réalités se recoupent : un changement de nom de domaine, de CMS, ou une refonte… De nombreux pièges peuvent ruiner votre référencement si vous gérez mal votre migration. C’est donc un sujet sérieux. Alors comment réussir l’exercice ?

Pourquoi migration de site et SEO sont liés ?

Changer fondamentalement la structure d’un site, pour quelque raison que ce soit, va forcément bouleverser vos positions sur Google. La raison principale est à trouver du côté des URLs. Pour un moteur de recherche, une URL est comme l’identifiant unique d’une page. Si celle-ci change, même en étant soutenue par une indispensable redirection 301, vous allez déstabiliser l’algorithme.

Pire encore, si vous avez la mauvaise idée de changer vos URLs sans plan de redirection, votre site va cumuler les erreurs 404 et repartir quasiment de zéro. Google aura besoin d’un nouveau temps d’apprentissage pour comprendre la structure de votre site, ce qui peut mettre à mal votre business pendant cette attente.

En fonction du type de migration, des problèmes différents peuvent se poser. Un changement de nom de domaine est particulièrement sensible, car vous perdrez toute autorité cumulée grâce à vos backlinks. Bien sûr, la mise en place d’une redirection 301 pour chaque URL peut là aussi vous aider, mais ce n’est pas magique. Google aura nécessairement besoin de reprendre ses marques.

Nous allons voir dans cet article différents problèmes posés par votre migration : risque de génération de duplicate entre différentes versions du site, temps d’indisponibilité préjudiciable au bout d’un certain délai… Lançons-nous dans une synthèse des bonnes pratiques !

Migration de site

Bien se préparer avant la migration

Pour éviter toute chute de trafic SEO, il vaut mieux prévenir que guérir ! Tout d’abord, il vous faut conceptualiser votre stratégie de référencement à venir. Quels sont vos objectifs commerciaux et de visibilité ? Sur quels mots-clés devez-vous absolument vous maintenir ? Sur quels autres mots-clés capitaliser afin de gagner en croissance ?

Ce n’est pas un détail : garantir vos positions et en gagner de nouvelles, c’est vous permettre de préserver votre chiffre d’affaires et assurer sa hausse sur le long terme. Cette stratégie SEO va guider vos choix. Pour réussir votre refonte SEO, si c’est le motif de votre migration bien sûr, vous devez penser votre nouvelle arborescence en fonction de votre activité et de votre communication, mais aussi en gardant en tête la notion de mots-clés. Ce choix va aussi déterminer le contenu de vos balises (H1, Title, Meta Description…).

Il sera ainsi beaucoup plus facile d’assurer une bonne transition si votre stratégie a été pensée en amont. S’il y a des changements d’URL, vous allez être obligés de penser à l’avance quelle ancienne page doit rediriger l’internaute vers quelle autre nouvelle page. De mauvaises décisions dès la planification peuvent vous coûter très cher. D’autant que le diable se cache dans les détails…

En résumé :

  • Pensez à l’architecture SEO de votre site, notamment son maillage interne
  • Analysez vos concurrents pour ne passer à côté d’aucune opportunité de mots-clés
  • Identifiez vos pages à plus fort trafic pour les préserver
  • Préparez en amont un plan de redirection que vous installerez le jour même

Ça, c’est la préparation. Mais que devez-vous faire le jour J ?

Migration de site

Quelles actions SEO mener pendant la migration ?

Ça y est, le moment fatidique arrive : vous allez faire votre migration ! Qu’il s’agisse d’un changement de nom de domaine ou d’une refonte, les choses sont finalement assez similaires. Voici quelques étapes à respecter absolument.

Tout d’abord, veillez bien à installer votre plan de redirection en même temps que le nouveau site. Des liens internes cassés seraient une très mauvaise entrée en matière. Ne faites surtout pas de redirections 302, car celles-ci sont considérées comme temporaires par Google. Installez plutôt des 301. Elles doivent rediriger l’internaute vers la page la plus proche de l’originelle. Amener toute URL de l’ancien site vers la page d’accueil est une très mauvaise idée.

Votre premier réflexe, une fois le site réellement en ligne, doit être de lancer votre crawler préféré. Celui-ci vous permettra de savoir en un coup d’œil si vous avez fait une grosse bêtise rendant tout ou une partie de vos pages non indexables. L’erreur la plus courante est la présence d’une balise Noindex ou d’un fichier robots.txt interdisant l’accès à tout robot d’exploration. Très pratiques pendant une preprod, ces fonctionnalités tuent votre référencement si elles ne sont pas retirées lors de la mise en ligne.

D’autres petits détails doivent être inspectés : la bonne configuration de votre nouveau Sitemap, la compatibilité mobile de votre site, ses bonnes performances de chargement… Mettez aussi à jour des backlinks pointant vers votre site si vous le pouvez.

Enfin, last but not least, si vous changez de nom de domaine, n’oubliez pas de créer un nouveau compte Google Analytics (ou tout autre système de mesure d’audience) et Search Console. Ce dernier vous sera particulièrement utile pendant cette transition : non seulement vous prévenez Google de l’existence de votre nouveau site, mais en plus il vous fera remonter d’éventuels problèmes techniques que ses robots auraient repérés.

La post-migration : suivi et analyse

Comme toute opération chirurgicale, un suivi post-opératoire est indispensable ! Dans les jours et semaines qui suivent, vous devez vous assurer que votre visibilité n’ait pas été trop négativement impactée par tous ces changements.

Pour cela, pas de secret : suivez vos positions. Regardez l’évolution de vos mots-clés travaillés, mais aussi votre visibilité au global sur Semrush. Avez-vous perdu un grand nombre de mots-clés ? Comment évolue votre trafic organique estimé ? Regardez aussi sur vos outils de mesure d’audience si vous voyez une grosse diff

Vous pouvez parfois avoir de mauvaises surprises, d’où l’importance d’une analyse approfondie. Par exemple, un crawler comme Botify peut vous faire remonter des cas de duplicate systémiques. Si vous voyez que toutes vos pages sont en double, il y a peut-être un problème de conflit entre les versions avec ou sans WWW. Une redirection de l’un vers l’autre corrigera ce problème. Il y a peut-être aussi un problème avec la version HTTP ou HTTPS du site, mais ce cas est devenu plus rare.

Etant donné la technicité et les pièges qui peuvent vous tomber dessus, votre esprit serait plus serein avec notre accompagnement SEO. Non seulement nos consultants peuvent monitorer toutes ces étapes, mais ils feront également un suivi à long terme pour vous accompagner dans votre stratégie de croissance. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

Découvrez des articles similaires

Derniers articles

Infos et actualités SEO
ChatGPT et Google

ChatGPT va-t-il remplacer Google ?

Lorsque ChatGPT a fait son apparition le 30 novembre 2022, le monde fut stupéfait par cette chose totalement...

Newsletter