Skip to main content
Tendance SEO 2024

Que va devenir le SEO dans les mois à venir ?

Après une année 2023 riche en Core Updates et marquée par les avancées de l’IA, il est temps pour nous de faire un point sur les dynamiques à venir qui se dessinent. Alors cette nouvelle année sera-t-elle une continuité ou une nouvelle révolution est-elle en marche ? Nous n’avons pas de boule de cristal et Google regorge sûrement de projets secrets qu’il nous dévoilera progressivement dans les 12 mois à venir. Cependant, nous notons de nouvelles dynamiques apparues ces derniers temps. Tentons donc aujourd’hui le jeu des prédictions !

L’IA comme copilote de votre stratégie SEO

Comme pour tout outil relatif au référencement, l’IA ne peut remplacer intégralement votre expertise. Mais si vous savez faire preuve d’esprit critique, elle peut être un formidable accélérateur de votre stratégie. La plus emblématique d’entre elles, ChatGPT, va continuer à s’améliorer. Vous pourrez lui demander des plans toujours plus précis pour votre contenu SEO, générer facilement des Meta Descriptions et rédiger massivement des textes courts mais nombreux comme des descriptifs de vos fiches produits.

Attention toutefois, malgré cette impressionnante technologie, nous en sommes encore aux balbutiements. Nous espérons que 2024 sera marquée par moins de réponses fausses et inventées de toute pièce (appelées hallucinations) et une meilleure qualité rédactionnelle. Pour l’instant, l’outil d’Open AI fait trop de répétitions dans sa syntaxe, ce qui nécessite toujours des ajustements.

Mais ne nous arrêtons pas à ChatGPT ! Il est désormais possible de créer des versions customisées de ce modèle, ce qui ouvre la porte à de nouvelles solutions plus spécialisées. Nous pensons que le SEO est un vrai vivier à ce niveau là. Quoi de mieux qu’une IA pour checker en un éclair la qualité et optimisation de votre contenu ? Nous pouvons voir aussi cette technologie comme l’opportunité de mieux analyser les SERP, via une extension de navigateur par exemple, afin d’en tirer des informations décisives.

L’IA comme concurrence déloyale sur Google

Malheureusement, l’IA n’est pas juste une aide pour les référenceurs, c’est aussi quelque chose qui va leur poser problème. Google a lancé en 2023 la Search Generative Experience, une sorte de concurrent de ChatGPT qui s’affiche directement dans les résultats de recherche. Le problème est que celle-ci s’affiche tout en haut, faisant descendre d’autant plus les sites sous la ligne de flottaison.

SGE a tendance à accroître le phénomène de la recherche sans clic. Les utilisateurs posent une question, ils reçoivent directement la réponse sur la SERP, et donc ne ressentent pas le besoin de consulter votre site web pour aller plus loin. Cela peut constituer une importante perte de trafic, en particulier pour les sites médias.

Si en France nous ne pouvons pas encore nous rendre compte de cet impact au quotidien, SGE n’étant pas encore déployé sur nos vertes contrées, nous avons tout de même quelques faits rassurants. Le chatbot ne s’affiche que sur certaines requêtes, souvent de type informationnelles. Cela signifie que la plupart de vos mots-clés à visée commerciale ou transactionnelle seront préservés. Ceux-ci restent noyés sous les liens sponsorisés, mais ça c’est une vieille histoire qui n’est pas prête de s’arrêter…

Des critères EEAT qui gagnent en importance

Il est étonnant de constater que cette nouvelle faite sur les derniers mois de 2023 n’ait pas tant provoqué de séisme que cela. Google a annoncé officiellement que ses algorithmes vont accorder plus d’importance aux critères EEAT, et que désormais ceux-ci doivent s’appliquer sur tous les sites. Autrefois réservés aux thématiques les plus sensibles, telles que la gestion de vos finances, votre santé ou des sujets juridiques, le moteur de recherche veut déployer ces mesures pour proposer un web globalement plus fiable.

Pour rappel, EEAT sont les initiales de Experience, Expertise, Authoritativeness et Trustworthiness. Via des critères objectifs, comme le fait de créer des liens externes vers des sites d’autorité dans votre secteur, ou bien encore des pages auteurs montrant de vraies personnes et liant leur profil LinkedIn, vous prouvez à Google que vous êtes un expert dans votre domaine.

Ne pas respecter ces critères ne va pas déclencher une pénalité, mais par contre cela vous pénalise face à des concurrents qui appliqueraient ces principes à la lettre… Et inutile de chercher à compenser cela par une stratégie netlinking plus intense : celle-ci semble légèrement minorée au profit de ces nouveaux critères.

Un contenu toujours aussi roi

Dans la droite lignée du précédent paragraphe, vos contenus n’ont jamais été aussi importants. Google ne fait qu’améliorer sa compréhension de ceux-ci, tentant toujours plus de se rapprocher d’une perception “humaine”, tout en étant encore très loin de cet objectif. Mais ses algorithmes d’apprentissage profond s’améliorent, et il n’y a aucune raison que les choses changent en 2024. Il est donc très important que vous continuiez à rédiger des textes soignés, bien orthographiés et avec une solide syntaxe.

Cela ne sera pas que bon pour votre référencement, il améliorera également l’expérience utilisateur, et donc votre taux de conversion. Sans parler de la crédibilité que vous reflétez à travers votre site web…

Nous vous invitons particulièrement à mettre à jour vos contenus les plus anciens. Cela est infiniment mieux que de supprimer la page obsolète pour la remplacer par une nouvelle. Cela vous ferait perdre un précieux historique… De récentes études, menées par des référenceurs, montrent qu’une URL peut gagner jusqu’à 60% de trafic SEO supplémentaire si elle a été mise à jour récemment. Le rapport temps de travail / bénéfices est donc largement favorable !

Profitez-en aussi pour appliquer les critères EEAT en ajoutant des liens vers des sites d’autorité sur ces anciennes pages, comme un site gouvernemental ou une page Wikipédia.

Les vidéos vont gagner en importance

Si le boom du contenu vidéo ne date pas d’hier et que de nombreuses entreprises en produisent déjà, des éléments récents nous laissent penser que ce média va gagner en importance dans l’évaluation de votre site par l’algorithme de Google. Que les choses soient claires : la vidéo ne va pas se substituer au texte, qui restera toujours l’épine dorsale d’une stratégie SEO. Mais intégrer une vidéo en haut de page, soutenue par du contenu rédigé plus bas, vous aidera à vous mettre en avant. Google a communiqué officiellement sur le fait que c’est bon pour l’utilisateur, car vous lui proposez un contenu plus riche et facile d’accès.

Au-delà de ces notions, n’oublions pas aussi l’impact que cela a sur les statistiques de votre site. Les gens restent plus longtemps sur la page. Nous avons vu récemment, sur des documents auparavant confidentiels, que Google tient compte de ce genre de données.

Pensez aussi au référencement de votre vidéo sur YouTube. En faisant un titre et une miniature aguicheur, soutenus par une description mettant intelligemment en avant certains mots-clés, vous vous donnez l’opportunité de mieux vous référencer sur la plateforme et la partie “Vidéos” des résultats de recherche de Google.

Une montée en puissance pour le SEO local

Dans ce cas précis, nous parlons plus d’une continuité que d’une véritable révolution en approche. Il nous semble malgré tout important d’en parler. La recherche sur mobile n’a jamais été aussi importante, et des requêtes de type “autour de moi” deviennent de plus en plus des pratiques courantes. Si votre business est basé sur un point physique, comme un restaurant ou une boutique, vous devez continuer à penser SEO local.

Cela passe bien entendu par votre fiche d’établissement (anciennement appelée Google My Business), mais vous ne devez pas vous arrêter à cela. N’hésitez pas à créer des pages directement dédiées à des mots-clés locaux, comme “restaurant asiatique lyon” ou “bijouterie rennes”. Certes, cela fait plus d’une décennie que l’on parle de cela. Mais des éléments nous montrent que Google veut intensifier la personnalisation de ses résultats de recherche. Pour cela, quoi de mieux que proposer des commerces à proximité de l’internaute ?

Et l’expérience utilisateur dans tout ça ?

C’est bien joli de parler de référencement, mais la personne finale qui convertit, c’est l’utilisateur. Il est donc dans votre intérêt de lui proposer une navigation fluide et agréable. Mais c’est aussi important pour Google ! Le moteur de recherche veut éviter de mettre en avant des sites trop mal conçus, avec des pop in en pagaille et des interactions qui ne font pas sens.

Nous pensons donc que ses algorithmes vont continuer à chercher des points d’ancrages objectifs, leur permettant de juger si un site est user friendly ou non. La problématique de la publicité va devenir de plus en plus importante. Vous allez devoir veiller à ce qu’elle ne soit pas trop envahissante, sous peine de voir vos positions rétrograder. Et de manière générale, plus un site est facile à parcourir, plus il est facile à crawler pour ses robots. C’est pour cette raison que nos consultants vous recommandent, entre autres, d’installer un fil d’Ariane. Cette navigation ascendante est aussi bonne pour vos visiteurs que pour Google.

Nous espérons que cet article vous aura été utile ! Le relire un an plus tard sera parfois amusant, parfois prophétique… Dans le SEO plus que partout ailleurs, l’imprévu est de mise. Mais en tout cas nous pouvons être certains d’une chose : avec le développement de l’IA, les mois à venir seront riches en rebondissements et passionnants à suivre !

Découvrez des articles similaires

Google Labs : Qu'est-ce que c'est ? Comment ça fonctionne ?

Connaissez-vous le cimetière de Google ? On appelle ainsi tous les projets arrêtés par la firme de Mountain View....

Publié le 17 janvier 2024février 1st, 2024

Comment tester la beta de Google SGE avant sa sortie ?

De nombreux pays ont désormais accès à Google SGE. Plus de 120 à l’heure à nous écrivons. Mais...

Publié le 15 décembre 2023février 1st, 2024

Google SGE : Qu'est-ce que c'est ? Comment ça marche ?

SGE, pour Search Generative Experience, est la réponse de Google à ChatGPT. Loin d’être pris au dépourvu, le...

Publié le 15 décembre 2023février 1st, 2024

Newsletter